FCL055… nouveaux horizons

Juste avant l’été 2019, j’ai profité de l’initiative organisée par le club pour renouveler mon FCL055 en langue anglaise. Après une première obtention finalement périmée avant d’avoir été mise à profit (hormis un peu de trafic en anglais lors de vols en France), j’étais bien déterminé cette fois à explorer quelques destinations étrangères accessibles au départ de LFNE.

Profitant d’un passage par Gap, nous achetons 3 cartes (commandées et réservées auparavant par téléphone) : 1/1000000 Italy, 1/1000000 Spain et 1/500000 Alps

Un premier projet consistait à se poser à Turin après franchissement des Alpes par le col du Montgenèvre. Le terrain choisi (LIMA) est le terrain historique de Turin, nommé Aeritalia Torino. Il présente l’avantage d’être situé en cœur de ville contrairement à l’aéroport international plus moderne. Hélas, après quelques préparatifs pour s’imprégner des trajectoires et procédures d’approche, il devient louche que notre email de demande de parking reste sans réponse. Un coup de fil à l’exploitant nous apprend alors que le terrain est fermé jusqu’à fin août !!

Le KY est toujours réservé pour notre week-end et nous déplions les cartes pour nous trouver une nouvelle destination. Il me revient à l’esprit que notre ami Duch’ s’est posé à titre privé à Venise, sur l’ile du Lido (Aéroport Nicelli LIPV). Un petit SMS pour confirmer et Duch’ me rappelle instantanément pour me donner quelques renseignements précieux :

  1. Oui c’est bien sur l’ile du Lido qu’il faut se poser (et surtout pas chercher à rejoindre l’aéroport international de Mestre-Venise). Accueil au top et handling pas cher. Vaporetto direct du Lido vers la Place Saint Marc !
  2. Dixit Duch’ « c’est tout droit » depuis LFNE via les VOR de GENES et BOLOGNE
  3. Ne vole pas sous le FL060 sinon les contrôleurs italiens vont te balader de point VFR en point VFR sur des repères qui ne figurent pas forcément sur tes cartes
  4. Si tu manques de carburant, fais un stop sur le terrain de Ozzano LIKO à l’Est de Bologne avec accueil sympa, une belle piste, une piscine et des avions de collection.

La veille, je tente de poser le Plan de Vol sous OLIVIA, comme à mon habitude quand je vais en Corse : échec… OLIVIA ne gère pas les vols avec passage de frontière. Le Plan de vol est donc passé par téléphone via le BRIA de Bordeaux. Le trajet sera : LFNE > STP > NIZ > ALB > GEN > BOL > CHI > LIPV… de VOR en VOR.

Vendredi

· Décollage matinal de LFNE avec une carte papier, une montre et le GPS du KY calé en Direct TO sur LIPV, plein complet + complémentaire

· Premier contact en anglais un peu laborieux avec le contrôleur de Salon pour activer le plan de vol

· Provence nous autorise une Direct_To_NIZ.

· Au Nord de Nice, petit survol de la maison familiale avec les parents prévenus par SMS et poursuite vers l’Italie

· Contact limpide avec le contrôle Italien (FIR MILAN). Effectivement, le niveau FL075 nous permet d’éviter pas mal de contraintes CTR. Petite surprise, l’ATC nous demande systématiquement notre ETA sur le prochain point… sans tablette nous comptons sur la carte avec les doigts pour le renseigner et il est content… nous aussi.

· Un peu avant Bologne, le vent favorable depuis le départ (et la directe sur Nice) nous permet d’écarter définitivement tout besoin d’escale. Ça tombe bien car la FIR de Padova nous envoie 10NM au Nord de notre trait pour éviter les trafics sur Bologne. Nous en profitons pour demander une directe sur Chioggia qui passe… et qui nous fait survoler l’antre d’où sortent les Ferrari (Maranello)

· Arrivés à Chioggia puis cap au Nord pour suivre le cordon lagunaire… c’est facile les points VFR sont les passes de communication entre la lagune et la mer et il suffit de suivre le trait. Le plus dur est d’en placer une sur VENEZIA Radar lorsque nécessaire car la CTR de Venise ressemble à l’idée que je me fais de Roissy.

· Transfert de VENEZIA Radar vers LIDO Radar… chouette le QFU 05 est en service avec pour corollaire une magnifique finale travers place Saint Marc !!!

· Posés après 2h49 de vol. Le plein nous fait comprendre que l’AVGAS n’est pas si cher en France !!!

· Puis nous voilà dans un vaporetto pour traverser vers la place St Marc tout en consultant Booking.com pour trouver un hôtel.

Samedi

· Nous renonçons à une excursion en KY vers la Slovénie (Portoroz) et nous visitons Venise et ses îles

· Samedi soir, un orage isolé aussi soudain et court que violent nous surprend en terrasse de restaurant et nous fait vérifier la météo, confirmée bonne pour le lendemain. Heureusement pas de grêle car le KY dort dehors.

Dimanche

· La météo nous fait renoncer à un passage par les Alpes et les Grands Lacs. Il est vraisemblable que nous soyons on Top entre GENOVA et la Frontière, le reste sera CAVOK.

· Vaporetto pour le Lido, plan de vol déposé par téléphone auprès de la FIR de MILANO (du coup en route inverse de l’aller). Déroutements possibles sur Cannes (car cette fois le vent sera de face) et vers Livourne si notre situation ON TOP vers GENES ne s’avère pas aussi sympathique que prévu.

· Vol route Inverse, sans souci. Effectivement On Top à Gènes avec le contrôle qui nous demande de descendre… cela nous mettrait dans la couche et il s’accommode sans broncher de notre refus catégorique.

· À la frontière, les nuages se fragmentent et nous faisons à nouveau un petit survol de la maison de famille.

· Le bilan pétrole va passer malgré le vent de face, il nous restera plus d’une heure d’autonomie arrivés à Eyguières, on poursuit.

· En vue, on demande 3 fois au contrôleur de confirmer la clôture de notre plan de vol…

· Posés à LFNE après 3h10 de vol et des souvenirs plein les yeux… et le contrôle d’Aix qui nous cherche par téléphone car le Plan de Vol n’a pas été clôturé… ce qui se règle vite une fois que nous leur suggérons d’écouter la bande !

Au Bilan, un super week-end. L’impression d’avoir fait un vol un peu exceptionnel sans pour autant partir très loin. L’anglais à la radio, c’est plus facile à l’étranger que quand on essaie en France… surtout qu’avec un Plan de Vol les échanges sont bien fluidifiés.

Vive Schengen et la possibilité de passer une frontière en Europe sans procédure de dédouanement !

Nous scrutons la prochaine occasion d’aller cette fois à Turin ou en Espagne !

 

Stéphane Ricci

Commentaire (6)

  • Thibault LE FLOCH| lundi 7 Oct 2019 (16:08)

    Super récit et belle aventure 🙂 !

  • Simon CASTAING| lundi 7 Oct 2019 (23:17)

    Ça donne envie, faut que je repasse ma qualification aussi 😉

  • Jean-François OLIVARI| mardi 8 Oct 2019 (11:49)

    Salut Stéphane !
    Et bravo pour cette Aventure … Beaucoup plus engagée que dans le confort douillet du FL350 …
    Au fait je ne savais pas que tu avais comme moi migré de Nice vers Istres.
    Je me souviens que ça m’avait coûté de mettre un 13 derrière !

  • Vous devez être connecté pour publier un commentaire