Cette formation n’est plus disponible (Il n’y a plus d’épreuves théoriques, le brevet disparaît le 8/4/2020)

Les BB acquis à cette date devront être convertis en LAPL restreint

ABL: Autorisation de Base LAPL
(en projet)

A la manière dont le Premier degré était devenu Brevet de Base en 1984, la date du 8 avril 2020 ne marque pas une fin en soi : nouveau format, nouveau nom, un contenu légèrement modifié, c’est le résultat d’un travail de longue haleine de presque 10 ans mené depuis 2009 par la DGAC et la FFA auprès des Instances Européennes.

Le Brevet de Base « européanisé », renaît de ses cendres sous la forme d’une « autorisation de vol solo sans supervision » baptisée ABL (Autorisation de Base LAPL), qui sera délivrée non plus par la DGAC, mais par le responsable pédagogique de l’école de pilotage ATO ou DTO. Il aura la liberté, en fonction des compétences de son élève, de lui délivrer (ou de lui retirer) cette l’autorisation de voler en solo sans la supervision d’un instructeur, dans un rayon de 25 nautiques (contre 30km pour le BB) autour de l’aérodrome de base, et cela dès 15 ans (comme pour le BB). Pour la délivrance de cette autorisation,  ( elle ne donnera pas lieu à l’émission d’untitre mais seulement à une inscription sur le carnet de vol).  Les conditions minimales restent semblables au BB : 6 heures de vol en double commande, 20 atterrissages minimum sous supervision.

Petite révolution également du côté de la partie théorique : l’obtention du Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) permettra de prétendre à cette autorisation de vol solo (de cette manière, aucune épreuve théorique aéronautique supplémentaire ne sera nécessaire). Et puisque le programme du BIA ne couvre pas tout le spectre des connaissances nécessaires à la conduite d’un avion, un complément de formation sera enseigné par l’instructeur en présentiel. Pour les non titulaires d’un BIA, passer un LAPL ou un PPL théorique sera néanmoins nécessaire.

Les extensions, accessibles avec complément de formation restent également d’actualité (emport passagers, restrictions interdisant l’atterrissage sur un aérodrome autre que celui de départ, etc). Avec à noter une formation théorique supplémentaire basée sur l’acquisition de compétences non-techniques (facteurs humains) pour la qualification « emport de passagers », en plus des 10 heures de vol en solo nécessaires.

En ce qui concerne les bourses délivrées par la FFA, elles demeureront inchangées : 335 euros ou 500 euros à l’obtention, si l’élève pilote a le BIA.

« Le Brevet de Base est sauvé dans l’esprit et l’arrivée de l’ABL permet d’introduire véritablement la notion de compétence dans la formation. Plus que des épreuves à passer, l’élève-pilote est mis au coeur des préoccupations tout en offrant plus de privilèges que le Brevet de Base » se réjouit Kevin Dupuch, secrétaire général de la Fédération Française Aéronautique (FFA).

Jean-François Bourgain

Rappel: qu’est-ce que le Brevet de Base:

Le brevet de base est le premier niveau de formation du pilote, accessible aux jeunes dès 15 ans.

Il vous permet de voler seul à bord de l’avion sur lequel vous avez été formé, dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome, hors des espaces contrôlés ou réglementés.

Des autorisations additionnelles telles que celle d’emport de passager peuvent être délivrées par l’instructeur lorsqu’un niveau de compétence seul à bord est atteint.


Les conditions officielles d’obtention sont:

– Totaliser au moins 6 heures de vol en double commande, 4 heures en solo, 20 atterrissages et décollages en solo.

– Avoir 15 ans révolus le jour du premier vol solo et le jour de l’examen en vue de l’obtention du brevet.

– Subir avec succès les examens théoriques, pratiques et de radio prévus par arrêtés.

– Avoir passé la visite médicale auprès du médécin agréé aéronautique.

Programme de formation:
Pendant cette formation, votre instructeur sera chargé de votre progression et vous accompagnera toute la durée de votre apprentissage.

Les séances seront programmées en fonction de vos disponibilités et celle du matériel.

Vous alternerez:

 – Des séances de cours théoriques (Briefing et débriefing sont assurés par l’instructeur, ce qui apportera à l’élève le bagage théorique nécéssaire à la poursuite de la progression).

– Les leçons de vol en double commande (pilotage de base, décollage, atterrissage…).

– Le premier “laché” en solo pour des tours de piste lorsque l’instructeur estimera votre expérience suffisante.

– Puis les vols en solo et en double commande selon la météo  et votre progression.


Le brevet de base est sanctionné par un examen théorique et pratique d’une heure environ avec un pilote examinateur.
Prévoyez entre 3 et 8 mois de travail régulier, 15 à 20 heures de cours théoriques, une vingtaine d’heures de vol dont un minimum de 4 heures en vol seul à bord.